Achèvement du marché intérieur

Généralités

Le retour du marché intérieur Benelux (MIB)

Alors que l’intégration du marché européen stagne, le marché intérieur Benelux en général et la coopération régionale dans les domaines de l’énergie, du commerce de détail et de l’économie circulaire en particulier peuvent compter sur un regain d’intérêt des secteurs clés dans le Benelux. L’innovation et la transition vers une économie pauvre en carbone forcent les trois économies ouvertes du Benelux à créer un cadre pour de nouvelles solutions. Le marché Benelux peut offrir l’échelle nécessaire pour des modèles de marché disruptifs. Ces derniers trouveront d’autant plus vite leur place que l’on investira mieux dans la numérisation. En agissant de concert, les pays du Benelux défendent non seulement les acquis du marché intérieur mais assurent aussi sa pérennité. On peut penser ici au commerce en ligne en général, au secteur des jeux qui se développe rapidement, mais aussi à des plateformes telles que « Airbnb » et à de nouveaux modèles économiques tels que « Uber » ou « Blablacar ».

Cette adhésion nouvelle au marché intérieur Benelux en fait à nouveau un précurseur en Europe, notamment pour le consommateur, avec des propositions pour les livraisons de colis, pour l’entreprise avec des solutions pour les zones d’activités transfrontalières, et avec un marché unique numérique. Dans le même temps, une attitude proactive en faveur de la préservation optimale des libertés Schengen liées au marché sera déterminante pour l’économie Benelux et ses pays voisins.

L’action sera élargie au niveau des télécommunications. Tout en continuant à suivre de près la suppression des tarifs d’itinérance dans le contexte européen, le dialogue avec le secteur des télécommunications sera approfondi. Ainsi, le thème des paiements mobiles sera une priorité en 2017 et on examinera aussi les démarches à entreprendre pour développer l’infrastructure numérique dans le Benelux comme précurseur en Europe. Le « Benelux numérique » est un environnement attractif pour le consommateur, l’investisseur et l’utilisateur professionnel.

Le marché intérieur de l’énergie commence à porter ses fruits en ce qui concerne la sécurité d’approvisionnement et les prix égaux pour le commerce de gros. Mais il n’est pas encore suffisamment armé pour relever les défis des accords sur le climat de Paris dans des conditions de rentabilité. L’accent sera mis notamment sur une meilleure intégration des énergies renouvelables sur le marché et sur le soutien aux nouvelles opportunités économiques qui vont de pair avec la transition énergétique.

Enfin, la politique dans les pays du Benelux qui vise à évoluer vers une économie plus durable se prête idéalement à la création d’emplois et à la croissance. En effet, l’épuisement des ressources de notre planète et les atteintes au cadre de vie doivent être stoppés en faveur des citoyens. Dès lors, l’économie circulaire devient une évidence pour nos pays et un sujet de coopération qui se développe. La coopération va se concentrer sur les aspects qui ont une plus-value à l’échelle Benelux (considérant les activités européennes) : l’écoconception des produits et la lutte contre l’obsolescence programmée, la gestion de certains déchets ainsi que l’intensification des échanges de pratiques relatifs aux stratégies et aux mesures de mise en œuvre de l’économie circulaire.

Pilotage stratégique

L’intérêt accru porté à l’achèvement du marché intérieur et à l’économie circulaire nécessite une concertation stratégique. Celle-ci sera mise en place en 2017.

La coopération en matière d’énergie est pilotée par la concertation stratégique des directeurs généraux de l’énergie. Ils pilotent aussi bien la coopération régionale que les projets intra-Benelux.

Actualité

Pavillon Benelux à la conférence COP24 sur le climat

06 déc. 2018 87

La COP24, la conférence des Nations Unies sur le climat, a démarré le 3 décembre dernier dans la ville polonaise de Katowice. Pendant deux semaines, les délégations présentes discuteront de la manière d'atteindre les objectifs climatiques fixés dans l'accord de Paris et des arrange... Lire plus

Le Benelux investit dans les technologies durables de l'hydrogène

19 oct. 2018 316

Disposant d’une large bande côtière, avec d'importants développements éoliens offshore et une base industrielle solide, le Benelux s'efforce de devenir un laboratoire vivant de premier plan en vue de mettre à l'échelle et de tester des solutions innovantes pour produire et utiliser... Lire plus

Le Benelux étudie les conséquences du changement climatique sur le transport

19 oct. 2018 119

Plus de vingt experts de l'adaptation au climat, de la gestion des risques et des transports en provenance des pays du Benelux ont participé à un exercice de simulation durant lequel les conséquences possibles du changement climatique et de l'augmentation des conditions météorologi... Lire plus

actualités liées