Faciliter le travail frontalier

Objectif 1 : Transférabilité des qualifications professionnelles

Pour la promotion de la mobilité des travailleurs dans les régions frontalières, il est très important de trouver
des solutions réalistes concernant l’utilisation des qualifications professionnelles dans un autre pays du Benelux
ou en RNW. L’objectif est d’étudier des solutions concrètes pour les professions critiques et de faire des propositions sur la base d’une directive à adopter par le Comité de Ministres Benelux et d’un plan d’exécution établi par les pays Benelux et la RNW.

Objectif 2 : Stages transfrontaliers

À partir des problèmes répertoriés (grâce notamment à un projet pilote wallon sur les stages), les pays Benelux
examinent la possibilité de faciliter les stages professionnels transfrontaliers au moyen d’un accord commun,
tel un modèle Benelux de convention de stage, et explorent les mesures concrètes à cette fin. En outre, ils recherchent comment continuer à stimuler les stages transfrontaliers effectués dans le cadre de l’enseignement
sur la base de projets en cours dans les différentes régions frontalières.

Objectif 3 : Mettre en place une plateforme de statistiques concernant la mobilité transfrontalière des travailleurs

Les pays Benelux et les pays limitrophes représentent plus d’un tiers de la mobilité transfrontalière directe
en Europe. Pour étayer une politique transfrontalière du marché du travail, les pays Benelux ont intérêt à obtenir des chiffres comparables pour les régions frontalières sur la base d’indicateurs fixés d’un commun accord. Le Benelux s’efforce de réaliser une première étude. Cette action aura lieu en collaboration étroite entre l’Observatoire interrégional du marché de l’Emploi (OIE-IBA) de la Grande Région, les services statistiques concernés des différents pays, et le Système d’Information Géographique de la Grande Région (SIG-GR / GIS-GR) en tant qu’outil cartographique. La mobilité transfrontalière actuelle et attendue des travailleurs dans le Benelux et les pays voisins est ainsi mieux mise en évidence et pourrait aider à définir une politique tant dans les pays Benelux qu’au niveau européen.