Mobilité des travailleurs

AMBITIONS

Comme lors des années précédentes, l’ambition principale est de réduire les freins au travail frontalier à l’aide d’une meilleure fourniture de services et d’informations personnalisée et numérique aux travailleurs frontaliers,
et de simplifier la transférabilité des diplômes et des qualifications professionnelles. L’objectif est aussi de mettre à disposition des données comparables sur le marché de l’emploi pour élaborer les politiques transfrontalières.

L’évolution rapide de l’économie génère aussi une multiplicité de nouveaux métiers. Une coordination en amont de leurs définitions et des programmes d’enseignement y afférents permettrait d’éviter l’apparition d’obstacles futurs. La coopération peut, en particulier dans la navigation côtière, donner lieu à une série de décisions sur mesure permettant la reconnaissance mutuelle du personnel navigant devant le littoral du Benelux.

Le portail d’information Benelux rassemble en un seul outil et met à disposition des (futurs / anciens / actuels)
travailleurs frontaliers un aperçu condensé et simplifié des règles fiscales et sociales qui leur sont applicables.
Le contenu est mis à jour grâce à l’expertise de nos partenaires externes.

Les brochures relatives aux travailleurs frontaliers compilent les informations et modifications relatives aux législations sociales et fiscales nationales, fournissant de la sorte un aperçu réglementaire et d’ordre général
aux professionnels du secteur.

PROJETS 

Promouvoir la mobilité transfrontalière des travailleurs

• Amélioration de la comparabilité d’une série d’indicateurs du marché du travail (chômage, navetteurs frontaliers), au moyen de l’harmonisation des définitions. Cette coopération tiendra compte
des bonnes pratiques existantes au sein du Benelux et notamment de la Grande Région (SIG-GR, OIE) ;
• Organisation d’une réunion de consultation avec les partenaires sociaux sur des indicateurs comparables du marché du travail, les qualifications professionnelles et la fourniture d’informations.

Poursuivre l’amélioration de la reconnaissance et de la transférabilité des qualifications professionnelles

• Exécution du plan visant l’amélioration et la simplification de la reconnaissance des professions en pénurie identifiées, conformément à la directive Benelux relative à la transférabilité des qualifications professionnelles ;
• Identification et utilisation des possibilités permettant d’améliorer la transférabilité des qualifications
professionnelles, notamment dans le domaine des traductions et de l’emploi des langues ;
• Approfondissement de la connaissance des procédures de reconnaissance des différents partenaires. Coopération maritime OIT
• Élaboration d’une décision concernant la navigation côtière afin de régler la reconnaissance mutuelle des brevets de qualification maritime des marins et l’admission de navires côtiers dans les eaux respectives;
• Élaboration d’une décision concernant le secteur de la pêche : reconnaissance mutuelle des brevets de qualification maritime respectifs ;
• Élaboration d’une décision concernant le transport de personnel industriel vers des parcs éoliens offshore : détermination d’un régime Benelux commun pour ce type de transport.

Actualiser et améliorer la fourniture d’informations sur le travail frontalier

• Organisation d’une concertation des front-offices (points d’information frontaliers, Eures, syndicats, etc.) avec les instances et les ministères concernés.

Informer les travailleurs

• Mise à jour et publication des brochures BE-NL/NL-BE et BE-LU/LUBE en format PDF online ;
• Analyse technique d’une possible migration du portail vers une application mobile (app).