Un marché du travail dynamique

  • Reconnaissance des diplômes de l'enseignement supérieur

La Décision Benelux de 2015 relative à la reconnaissance réciproque automatique générique de niveau des diplômes de l’enseignement supérieur (2015) est élargie aux niveaux 8 (doctorats) et 5 (associate degree) (Cadre européen des certifications) et pour la transférabilité des diplômes délivrés en dehors du Benelux. Une déclaration politique et un traité multilatéral sur l’élargissement de la reconnaissance automatique à d’autres pays, dont les pays voisins limitrophes, sont préparés.

 

  • Qualifications professionnelles

Les pays Benelux veulent favoriser la mobilité transfrontalière via la simplification des procédures de reconnaissance des qualifications professionnelles. Les professions dont la reconnaissance est prioritaire seront identifiées. D’autres aspects pouvant améliorer la transférabilité des qualifications professionnelles (par exemple en matière de bi-diplomation ou de connaissances linguistiques) seront également étudiés.

 

  • Stages transfrontaliers

Sur la base de l’évaluation du projet pilote « stages frontaliers » réalisé en coopération avec le « Forem », des solutions aux obstacles et freins à la mobilité pour la réalisation des stages professionnels transfrontaliers seront proposées, sous forme e.a. d’une convention de stage standard pour le Benelux et/ou d’un certificat standard de reconnaissance des compétences acquises.

 

  • Mettre au point des indicateurs pour le marché du travail transfrontalier

Il est nécessaire d’avoir des données comparables de part et d’autre de la frontière pour renforcer une politique transfrontalière du marché du travail. Le Benelux s’est fixé pour but, avec l’aide des organisations concernées, de mettre à disposition, sur une base structurelle, des données comparables pour les régions frontalières sur la base d’indicateurs fixés en commun.