Nouvelles

< Retour

Concertation stratégique Police

28-11-2019 61


La Concertation stratégique Police s’est réunie le 28 novembre 2019 au Secrétariat général Benelux. À l’occasion de cette réunion semestrielle, les chefs de la police font le bilan de la coopération policière Benelux existante et examinent les possibilités de coopération future. La réunion, présidée par Philippe Schrantz, directeur général de la police grand-ducale luxembourgeoise, était également composée du commissaire général belge Marc De Mesmaeker, de Hanneke Ekelmans, titulaire du portefeuille Benelux de la police néerlandaise et d’Alain de Muyser, Secrétaire général adjoint du Secrétariat général du Benelux.     

Les participants ont notamment abordé l’état d’avancement du processus de ratification du nouveau traité de police Benelux ainsi que les mandats et l’état des travaux des groupes de travail relatifs à la police. En outre, la collaboration dite « Hazeldonk » a été abordée. Il s’agit de la coopération entre les pays Benelux et la France dans le cadre de la lutte contre le tourisme de la drogue et le trafic international de drogue.  

La délégation néerlandaise a présenté ses projets pour 2020. Ceux-ci s’articulent autour d’une nouvelle impulsion donnée à la lutte contre le problème du trafic de drogue transfrontalier. Dans ce cadre, il a notamment été question de l’élaboration d’une vue d’ensemble commune de la criminalité. De surcroît, les Pays-Bas plaident en faveur d’une coordination transfrontalière dans le cadre du projet dit « Manhunt ». Il s’agit d’une méthode de travail mise au point conjointement par la police, le ministère public et la Maréchaussée royale (KMAR) afin de retrouver rapidement et efficacement les suspects ou les auteurs en cas d’incidents (terroristes).  

Les chefs de police ont également discuté des développements actuels dans le domaine de la sécurité dans leur pays respectifs. En 2020, la police néerlandaise et la police luxembourgeoise se verront attribuer plus de ressources financières. Ainsi, les autorités néerlandaises ont débloqué

100 millions d’euros supplémentaires pour lutter contre la criminalité déstabilisante (liée à la drogue). Le ministre néerlandais de la Justice et de la Sécurité plaide en faveur d’une vaste offensive contre la criminalité organisée déstabilisante. Il a chargé les services compétents d’élaborer des plans pour la création d’une brigade néerlandaise des stupéfiants. Cette équipe d’intervention multidisciplinaire (MIT) sera composée de représentants de la police, du ministère public, des douanes, de la KMAR et du service de renseignements et d’enquête en matière fiscale (FIOD).

Enfin, plusieurs présentations ont été données sur le thème des conséquences d’un éventuel Brexit (no deal) pour la police au Benelux.

 

Actualité

Les pays du Benelux coopèrent pour une meilleure protection des victimes de la traite des êtres huma...

10 déc. 2019 14

Lors de la Journée internationale des droits de l'homme, la ministre de la Justice du Luxembourg, Sam Tanson, la secrétaire d'État à la Justice et à la Sécurité des Pays-Bas, Ankie Broekers-Knol ( représentée par S.E.M. l' ambassadeur néerlandais, Han-Maurits Schaapveld)  et le min... Lire plus

Jean Asselborn préside la réunion du Comité des ministres du Benelux

09 déc. 2019 1

Communiqué par: ministère des Affaires étrangères et européennes Le 9 décembre 2019, le Comité de ministres de l'Union Benelux s'est réuni à Bruxelles sous la présidence de Jean Asselborn, ministre luxembourgeois des Affaires étrangères et européennes. Les Pays-Bas... Lire plus

Coopération énergétique des mers du Nord : nouveau programme de travail pour l'énergie éolienne offs...

04 déc. 2019 145

Le Benelux et d'autres pays de la mer du Nord s'accordent sur un nouveau programme de travail pour l'énergie éolienne offshore. Une attention particulière sera accordée à une approche par projet pour les parcs éoliens offshore qui sont connectés à plusieurs pays en même temps. Les ... Lire plus

actualités liées