Nouvelles

< Retour

Défis sans frontières

05-09-2017 225


Le 6 septembre, le Secrétaire-général de l’Union Benelux, Thomas Antoine, a rencontré à Lille le préfet de la région Hauts-de France, Michel Lalande.
Les Hauts-de-France rassemblent cinq départements : le Nord, le Pas-de-Calais, la Somme, l’Aisne et l’Oise, pour près de 6.000.000 habitants sur un territoire d’environ 32.000 km².

 Le Benelux coopère déjà plusieurs années avec la France dans des dossiers portant sur l’énergie et les inspections routières. Avec la nouvelle réforme française des régions, de nouvelles perspectives de coopération s’ouvrent.

L’emploi et la reconnaissance des diplômes et des formations professionnelles, le transport durable et l’environnement sont quelques-uns des sujets qui ont été abordés, vu leur importance pour le bien-être des populations frontalières.
Un meilleur échange des bonnes pratiques permettra de progresser dans ces domaines et de mieux discerner les champs de coopération.

Il a donc été décidé de procéder à des échanges réguliers entre le Benelux et les autorités des Hauts-de-France.

 

Actualité

La Belgique et le Luxembourg inspectent dans le cadre de leur lutte contre le dumping social, 24 ent...

20 nov. 2017 35

Contrôle conjoint dans le cadre du Benelux Différents services d’inspection belges et wallons ainsi que l’inspection du travail et des mines au Luxembourg ont contrôlé récemment, dans le cadre de la lutte contre la fraude sociale, 24 entreprises actives dans l’industrie de la vian... Lire plus

« La semaine Benelux de la Sécurité renforce la volonté des pays d’agir ensemble contre les menaces...

16 nov. 2017 50

Une semaine axée sur les défis du Benelux de la sécurité Message vidéo du Secrétaire général, Thomas Antoine, à l’occasion du lancement de la semaine de la sécurité Benelux, cliquez ici Du 17 novembre au 24 novembre 2017, différents événements seront organisés sous Présidence née... Lire plus

«Valider de grandes idées au quotidien, voici la mission du Benelux»

15 nov. 2017 96

Cliquez ici pour lire l'intégralité de l'interview de Thomas Antoine  Lire plus

actualités liées