Nouvelles

< Retour

Les ministres Benelux coopèrent pour un espace unique de l’électromobilité.

07-12-2017 1017


Autorités et organisations sectorielles sur la même longueur d'onde.

Une grande conférence des trois pays s'est tenue aujourd'hui sous la présidence néerlandaise du Benelux en vue de parvenir à une région Benelux zéro émission. La secrétaire d'État néerlandaise à l'Infrastructure et aux Voies hydrauliques, Stientje van Veldhoven, le ministre flamand de l'Énergie, Bart Tommelein, le ministre wallon de l’Energie, Jean-Luc Crucke (représenté) et le secrétaire d'État luxembourgeois au Développement durable et aux Infrastructures, Camille Gira ont signé à La Haye une déclaration politique Benelux visant à faciliter, pour les conducteurs de véhicules électriques, les recharges et leur paiement dans un pays voisin. 

Les frontières constituent encore trop souvent un frein et il est difficile pour les conducteurs de véhicules électriques de trouver les bonnes informations sur la localisation, la disponibilité et le prix du chargement de l'autre côté de la frontière. En outre, le conducteur d’un véhicule électrique ne peut pas encore payer les bornes de recharge à l’étranger avec leur carte de membre ou leur application mobile qu’ils utilisent dans leur propre pays. En conséquence, la portée des voitures électriques reste limitée au territoire national. Les ministres souhaitent que cela change et soulignent qu'une nouvelle percée des voitures électriques ne pourra pas se faire sans un réseau de recharge aisément accessible. 

Secrétaire général adjoint du Benelux, Luuk Blom : «  Les conducteurs de voitures électriques doivent se sentir libres de circuler au sein du Benelux et pouvoir compter sur un réseau de recharge accessible partout, comme c'est le cas aujourd'hui avec l'essence ou le diesel. Le Benelux est certes pionnier en Europe, mais, en comparaison, son parc automobile n'est pas encore assez propre. Cette initiative doit permettre d'y remédier ». 

Cette déclaration stimule une électromobilité sans frontières dans la région Benelux, où se trouvent au moins un quart de toutes les hybrides rechargeables et des véhicules intégralement électriques, et presque un tiers des bornes de recharge de l'Union européenne. 

Coopération entre autorités et entreprises 

Les pays du Benelux expriment dans la déclaration politique leur ambition commune d’atteindre un accès optimal aux points de charge pour véhicules électriques, de faciliter le paiement des recharges et accroître transparence des prix.  Afin d’atteindre cet objectif, la coopération entres les fournisseurs de points de charge est nécessaire. Les ministres encouragent ces fournisseurs à relier les bornes de recharge et de service dans le Benelux et de les rendre plus accessible pour tout le monde. Cette initiative doit également mener à ce que les conducteurs de véhicules électriques puissent payer à l’étranger avec leur carte de membre ou leur application mobile. Par ailleurs, il convient de travailler également sur la diffusion d'informations en temps réel sur la localisation et sur la disponibilité des stations de recharge. Ils utiliseront également le Benelux pour mener de nouvelles actions communes visant à réaliser ces objectifs. 

Les organisations sectorielles pour les fournisseurs de bornes de recharge « Open Chargepoint Belgium » (BE), eViolin (NL) et Chargy (LU) ont exprimé leur volonté de coopérer pour un accès sans  frontières de services de recharge dans les pays Benelux et ont signé une déclaration d'intention à cet effet.  Ces organisations concluront des accords concernant, entre autres, l'équipement des stations de recharge et les possibilités pour les conducteurs de payer à l'étranger avec leur carte de membre ou leur application mobile. 

Ensemble dans l'UE 

Par ailleurs, les ministres des pays Benelux ont annoncé qu'ils allaient coopérer dans le cadre de la mise en œuvre des directives européennes relatives à l'infrastructure de chargement et soutenir un plan d'action européen sur la garantie d'un accès transfrontalier à cette infrastructure et aux services d'électromobilité transfrontaliers.

Les pays Benelux précèdent aussi l'Union européenne dans leur volonté de rendre les services d'électromobilité disponibles sur le plan transfrontalier. Il s'agit d'un bel exemple de politique régionale qui concrétise les cadres et les objectifs européens. 

Ceci contribue en outre à la réalisation des objectifs européens en matière de climat et d'énergie, et s'intègre par ailleurs à l'accord de Paris sur le climat.

Infographique trois pays, une région propre  

Actualité

Le Conseil Benelux prépare les projets de la coopération 2019

13 nov. 2018 56

Les trois hauts fonctionnaires des ministères des Affaires étrangères, madame Joke Brandt (NL), monsieur Bruno van der Pluijm (BE) et monsieur Gaston Stronck (LU) se sont réunis en tant que Conseil Benelux, sous la présidence belge, afin de préparer les dossiers du Comité de Minist... Lire plus

Le Benelux investit dans les technologies durables de l'hydrogène

19 oct. 2018 255

Disposant d’une large bande côtière, avec d'importants développements éoliens offshore et une base industrielle solide, le Benelux s'efforce de devenir un laboratoire vivant de premier plan en vue de mettre à l'échelle et de tester des solutions innovantes pour produire et utiliser... Lire plus

Le Benelux étudie les conséquences du changement climatique sur le transport

19 oct. 2018 78

Plus de vingt experts de l'adaptation au climat, de la gestion des risques et des transports en provenance des pays du Benelux ont participé à un exercice de simulation durant lequel les conséquences possibles du changement climatique et de l'augmentation des conditions météorologi... Lire plus

actualités liées