Migration des poissons dans les réseaux hydrographiques Benelux

Depuis 1996, année de l’entrée en vigueur de la Décision du Comité de Ministres de l’Union économique Benelux relative à la libre circulation des poissons dans les réseaux hydrographiques Benelux M (96) 5 (ci-après dénommée «Décision Benelux M (96) 5»), les Gouvernements du Benelux ont déployé nombre d’efforts pour supprimer les obstacles à la circulation des poissons.

Ces efforts ont déjà été couronnés de succès, et en particulier dans le bassin de la Meuse en ce qui concerne l’espèce saumon. Les captures historiques en 2002-2003 en Région wallonne de 15 saumons (13 dans la Meuse à Lixhe et 2 dans la Berwinne à Berneau), avaient signifié le retour assisté par l’homme de ce poisson mythique. Depuis 2008, des saumons sont plus régulièrement interceptés, en particulier dans la nouvelle échelle à poissons du barrage de Visé-Lixhe (Liège) sur la Meuse.

Saumon intercepté dans la Meuse le 31 décembre2007 à Lixhe.

Saumon.jpg

(Source: « Vispassage stuw Borgharen (Maastricht) », M. H.van Wanrooij, 18 janvier 2008)

Ces prises sont à mettre en relation avec la mise en fonction depuis décembre 2007 d’une rivière de contournement au niveau du barrage de Borgharen sur la commune de Maastricht aux Pays-Bas. Inaugurée le 20 mars 2008 à l’occasion de la journée mondiale de l’eau, cette rivière de contournement est le dernier chaînon manquant d’une série de sept passes à poissons néerlandaises et deux belges entre la Mer du Nord et l’Ourthe (ce qui concrétise plus de 300 km de libre migration pour les poissons sur le cours principal de la Meuse). Il s’agit d’un résultat spectaculaire qui est atteint, surtout si l’on considère que le saumon atlantique de la Meuse avait complètement disparu de nos rivières et fleuves depuis la première moitié du 20e siècle, due à une action anthropique croissante (édification de barrages infranchissables, installation de centrales hydro-électriques, pêche commerciale, pollution des eaux et autres aménagements des voies navigables).

Rivière de contournement au barrage de Borgharen

Vispassage.jpg

(Photo: Marc Naessens, 20 mars 2008)

Cette pression anthropique a été telle qu’en dépit des résultats concrets déjà atteints, beaucoup d’obstacles subsistent qui contrecarrent la migration et le rétablissement durable des populations piscicoles concernées.

Se basant sur ce qui précède, à savoir les succès enregistrés, les tâches restantes, les développements à l’échelle européenne et les études récentes, il apparaît qu’une nouvelle Décision Benelux (M (2009) 1) relative à la libre circulation des poissons a un rôle bénéfique à jouer, en aidant les Gouvernements du Benelux à atteindre leurs engagements en la matière. La volonté est de travailler en fonction de priorités communes et d’une meilleure coordination des activités sur les cours d’eau transfrontaliers, le tout en vue de rentabiliser au mieux les efforts consentis.

Pour en savoir plus :

www.vismigratie.nl
www.vismigratie.be
http://environnement.wallonie.be/
www.ibgebim.be
www.waasser.lu