Transport & logistique

Généralités

Le transport et la logistique, véritables épines dorsales de la nouvelle économie Benelux, se lancent dans la numérisation 

Alors que la vie sociale s'est totalement arrêtée pendant les premiers mois de confinement et que certaines frontières étaient même fermées à la circulation des personnes, le transport de marchandises a continué à fonctionner. D’ailleurs, l'utilisation d'applications renforcées, par exemple la lettre de voiture électronique sur le territoire du Benelux, a permis de traiter les contrôles aux frontières de manière encore plus efficace (respect des mesures prises dans le cadre du coronavirus et réduction des coûts) qu'auparavant. Le projet de lettre de voiture électronique reste donc l'un des projets essentiels sur lesquels les travaux se poursuivront l'année prochaine. Sur la base d'une nouvelle décision, la navigation intérieure sera bientôt également intégrée dans l’essai. Il s’agit d’un secteur dans lequel la flotte de bateaux Benelux représente environ les trois quarts de l'ensemble des mouvements de transport fluvial européens, et en ce sens un laboratoire européen idéal.

Une mobilité innovante et durable : un investissement essentiel dans l’avenir de la logistique Benelux

Plusieurs beaux projets ont également été annoncés dans le domaine de la durabilité et de l'innovation. Au cours du premier trimestre, la stratégie « Vélo » du Benelux devrait être dévoilée. Celle-ci vise notamment à répondre à l'augmentation de l'utilisation du vélo, initiée pendant la crise, pour les déplacements domicile-travail. En outre, les trois pays ont décidé de financer conjointement un projet pilote qui explorera les possibilités de l'innovation numérique par le biais du concept de « mobilité en tant que service » (mobility as a service). L'accent est mis sur l'échange de données relatives aux transports publics et la billetterie. Enfin, l’attention se portera sur la mobilité durable, en facilitant entre autres l'utilisation de camions à zéro émission, tandis qu’un véritable service Benelux sera mis en place pour l'octroi de licences aux opérateurs de points de recharge électrique. 

La concertation Benelux en matière de transport et de mobilité est gérée par le Comité de direction « Communications et Transports », composé des directeurs généraux concernés. Au niveau fédéral belge et de la Flandre, les secrétaires généraux des ministères des Transports y participent. La Rhénanie du Nord-Westphalie assiste à ces concertations en tant qu’observateur.

 

Actualité

Nouvelle étape dans la coopération North Sea Port District

01 déc. 2021 259

Les six communes et les deux provinces du district portuaire de la mer du Nord ont franchi aujourd'hui une nouvelle étape dans leur coopération. Les partenaires ont créé un Groupement Benelux de coopération territoriale (GBCT) et collaboreront encore plus intensément de part et d'a... Lire plus

La Concertation stratégique Benelux « Douane » définit ses points de coopération

29 oct. 2021 149

Le 29 octobre 2021, les autorités douanières des trois pays se sont réunies sous présidence belge. Les hauts fonctionnaires des services douaniers ont décidé de poursuivre les audits communs des opérateurs économiques agréés (OEA), axé sur l’échange d’informations et d’expérience ... Lire plus

Le Benelux encourage le trafic routier de poids lourds zéro émission

27 oct. 2021 299

La coopération Benelux va concrétiser davantage les ambitions au niveau régional afin de verdir le parc roulant (de poids lourds) au sein du Benelux. Pour ce faire, elle établira une décision d’augmentation ciblée de la masse maximale pour le trafic transfrontalier de poids lourds.... Lire plus

actualités liées