Concertation Senningen

Généralités

Les frontières tendent à s’effacer, ce qui rend la société plus internationale, mais en même temps plus complexe et moins facile à comprendre pour les citoyens, les entreprises et les pouvoirs publics. La criminalité organisée profite des frontières ouvertes et présente de plus en plus des caractéristiques transfrontalières. Une coopération transfrontalière adéquate est donc essentielle pour résoudre les problèmes communs. Les pays du Benelux coopèrent de manière intensive sur de nombreuses questions de sécurité afin de créer un espace Benelux sûr et d'étendre systématiquement ses avancées au reste de l'Europe. Les trois pays du Benelux sont souvent des précurseurs et constituent un laboratoire dans lequel l'Europe puise son inspiration. Les pays veulent continuer à jouer ce rôle de pionnier à l'avenir. 

La lutte contre la criminalité organisée déstabilisante (liée à la drogue) reste un thème prioritaire. En outre, de nouvelles formes de criminalité transfrontalière telles que la cybercriminalité apparaissent. Les frontières et les différences dans la lutte contre la criminalité constituent de véritables obstacles pour les pouvoirs publics. Grâce à des années de coopération et une confiance patiemment construite entre les services de sécurité du Benelux, la coopération opérationnelle est d’excellente qualité. Cette coopération doit être développée davantage afin de pouvoir relever tous les grands défis, et les frontières et différentes réglementations ne doivent ainsi pas créer d'obstacles inutiles. Les pays du Benelux souhaitent optimiser davantage leur coopération dans le domaine de la sécurité et l'étendre à d'autres domaines, tels que les services judiciaires. L'objectif est d'unir les forces au-delà des frontières entre les services de police, judiciaires et autres dans le cadre d'une lutte intégrée contrela criminalité organisée. Dans la mesure du possible, les pays et régions voisins, en particulier la Rhénanie du Nord-Westphalie, seront également impliqués dans la coopération. 

La concertation stratégique Benelux « Police » est l'instance administrative suprême de coopération policière entre les trois pays. Elle pilote cette coopération, se charge de l’évaluation et du lancement de projets spécifiques articulés autour de la coopération policière opérationnelle et veille sur l’exécution de l’actuel traité de police.

Actualité

Le Benelux est en discussion avec le ministre belge de la Justice Vincent Van Quickenborne

29 août 2022 115

Le 29 août dernier, le ministre Vincent Van Quickenborne a reçu Frans Weekers, le secrétaire général adjoint néerlandais de l'Union Benelux, pour une réunion de présentation. Le ministre, ancien membre actif du Parlement Benelux, s'est montré enthousiaste quant à l'avancement, ent... Lire plus

La concertation stratégique Benelux Police fait le point sur les derniers développements de la coopé...

10 juin 2022 366

La Concertation stratégique Benelux Police s’est réunie le 10 juin au Secrétariat général Benelux, une première rencontre en présentiel depuis la crise du Covid qui a réjoui l’ensemble des membres présents. La réunion, présidée par Philippe Schrantz, directeur général de la police ... Lire plus

Entretien sur le traité de police Benelux avec l'ambassadrice de Belgique à La Haye

02 juin 2022 333

Le 2 juin, une rencontre s'est tenue à la résidence de l'ambassadrice belge à La Haye sur le thème du nouveau traité de police Benelux. L'ambassadrice, Anick Van Calster, avait demandé aux représentants du Secrétariat général Benelux d'apporter leur éclairage sur cet instrument jur... Lire plus

actualités liées