Nouvelles

< Retour

Le 7 juin est la Journée internationale de la sécurité sanitaire de nos aliments !

07-06-2022 378


L'Organisation des Nations Unies a institué cette Journée internationale en 2018 afin de  sensibiliser davantage le public à cet enjeu. Nous sommes en effet tous des consommateurs d’aliments, et nous souhaitons pouvoir le faire sans risque. 

A l’échelle des trois pays du Benelux, la sécurité alimentaire fait partie des priorités de la présidence luxembourgeoise en 2022. Et cela se concrétise à plusieurs niveaux. 

A un niveau stratégique, la présidence luxembourgeoise lancera au second semestre une nouvelle coopération entre les Hauts fonctionnaires des agences de sécurité alimentaire du Benelux. Ceux-ci se pencheront sur des sujets pour lesquels une approche régionale apporte une plus grande plus-value par rapport aux concertations européennes. Un tel rapprochement permet aussi de défendre des intérêts communs au sein de l’échiquier européen. 

De plus, des concertations sont également organisées comme celle de ce jour entre des spécialistes du contrôle de la vente de produit sur Internet en lien avec la sécurité alimentaire. Ce type de coopération se matérialise par exemple par une journée d'étude comme celle qui s’est tenue le 28 avril dernier sur le Mystery Shopping afin que les experts partagent leurs expériences en vue de renforcer la protection des consommateurs (https://www.benelux.int/fr/nouvelles/journee-detude-benelux-sur-le-mystery-shopping-et-la-securite-alimentaire). 

Les matériaux en contact avec la nourriture sont aussi un sujet d’attention. Par exemple, les pays du Benelux se sont alliés autour d’une déclaration commune pour, en cas de non-conformité par rapport à la règlementation européenne, retirer du marché les matériaux et objets en bambou (utilisé comme additif dans la fabrication de matériel en plastique mélaminé), tels que des assiettes, des bols et des tasses réutilisables (https://www.benelux.int/fr/nouvelles/declaration-commune-benelux-sur-le-bambou-ou-dautres-additifs-non-autorises). 

En outre, à un niveau opérationnel, de nouveaux accords en matière vétérinaire sont en discussion afin de faciliter les mouvements transfrontaliers d’animaux d’élevage comme les bovins (ce qu’on appelle, le pacage frontalier) ou encore, fixant les conditions des mouvements d’oiseaux vivant en captivité. Ce type d’accord tient compte également de la situation sanitaire prévalant dans les pays.

Actualité

L’application et le partage intelligents et efficaces des connaissances sur la chaleur permettra de ...

08 juil. 2022 207

La chaleur n’est plus un phénomène exceptionnel et se ressent de plus en plus souvent. Non seulement les températures augmentent pendant la journée, mais aussi pendant la nuit. Cela entraîne une diversité de problèmes et de préoccupations, en termes de santé, de nature, de pression... Lire plus

Plus de la moitié des camions contrôlés en infraction lors d’un contrôle Benelux

07 juil. 2022 317

Les services de contrôle routier des trois pays du Benelux ont effectué ensemble, mardi 5 juillet, des contrôles du transport par camions à différents endroits dans le Benelux. L'objectif de cette coopération est de partager les connaissances et les bonnes pratiques entre les servi... Lire plus

Le Benelux, la Rhénanie-du-Nord - Westphalie et la France partagent leurs objectifs en matière d'éco...

04 juil. 2022 261

Au sein de la Maison du Benelux, le 4 juillet 2022, les directeurs (généraux) des pays Benelux, rejoints par la Rhénanie-du-Nord - Westphalie et la France, ont échangé sur leurs plans d'action stratégiques pour développer l'économie circulaire et se sont inspirés mutuellement en pr... Lire plus

actualités liées