Nouvelles

< Retour

Le Benelux étudie l’impact de l'intelligence artificielle sur l’emploi transfrontalier

25-06-2019 2


La Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg étudieront l'impact de l'intelligence artificielle (IA) sur l'emploi dans la région Benelux. Cela devrait fournir des chiffres précis au niveau du Benelux sur les conséquences de l'IA pour la mobilité transfrontalière. Les résultats de l'étude permettront aux trois pays d'identifier les possibilités d'initiatives conjointes pour atténuer conjointement l'impact de l'IA sur l'emploi transfrontalier. Le ministre belge de l'Agenda numérique, Philippe De Backer, participe au coup d’envoi de cette recherche aujourd'hui au Secrétariat général du Benelux lors d'une conférence " Le Benelux comme laboratoire vivant pour l'IA ". 

Le Ministre Philippe De Backer :  « L'Intelligence artificielle aura un impact majeur sur notre société : l'éducation, le bien-être, le travail, la compétitivité, voire même pour nos normes et valeurs. En agissant rapidement ensemble, nous assurons une transformation très positive. Je suis convaincu que l'Union Benelux est une institution cruciale pour travailler dès le début   et pour lancer des projets pilotes. L'Union européenne est confrontée à un grand défi pour réussir la transformation qu'entraîne avec elle l'IA » 

Focus régional transfrontalier 

De nombreuses études de recherches internationales  ont été réalisées sur l’intelligence artificielle, y compris au niveau national, mais il manque une réflexion sur les réalités régionales en matière d'emploi. Après tout, le Benelux se caractérise par une grande mobilité transfrontalière ; 37% du nombre total de travailleurs frontaliers dans l'UE est situé dans la grande région du Benelux. On s'attend à ce que ce nombre augmente encore. L’étude du Benelux se concentrera sur les trois pays, élargie à la Rhénanie-du-Nord-Westphalie et à la France. L'accent sera mis sur un certain nombre de secteurs clés pour le Benelux, tels que le secteur de la santé, les transports et la logistique, le secteur financier et l'agriculture. Les conséquences pour l'emploi dans ces secteurs, les prévisions sur la part des nouveaux emplois et les investissements qui seront nécessaires par secteur sont au cœur de cette démarche. 

Dans une première enquête, le Secrétariat général du Benelux a constaté que les pays devront continuer à se concentrer sur la formation. Les compétences numériques, l'apprentissage tout au long de la vie et un large éventail de sujets liés à l'IA dans l'éducation sont de plus en plus essentiels. 

Laboratoire européen 

En examinant l'impact de l'IA dans une perspective transfrontalière, les trois pays jouent un rôle pionnier au sein de l'UE. Les résultats de la recherche fourniront des informations supplémentaires et nouvelles qui seront partagées avec d'autres instances, y compris l'Union européenne.

Actualité

Nouveau Collège des Secrétaires généraux du Benelux

24 janv. 2020 11

Alain de Muyser est le Secrétaire général du Benelux depuis janvier. Les deux nouveaux secrétaires généraux adjoints sont Rudolf Huygelen (BE) et Frans Weekers (NL). Aujourd'hui, ils ont tenu leur première réunion en tant que collège des secrétaires généraux et ont discuté des affa... Lire plus

COP25: Pavillon Benelux au Sommet des Nations Unies sur le Climat

10 déc. 2019 22

Les pays du Benelux, en coopération avec la Banque européenne d’investissement partagent pour la deuxième fois un pavillon* dans le cadre du sommet COP/ONU sur le climat. Les États membres ont développé un programme des manifestations parallèles bien rempli et varié, ponctué par de... Lire plus

Les pays du Benelux coopèrent pour une meilleure protection des victimes de la traite des êtres huma...

10 déc. 2019 23

Lors de la Journée internationale des droits de l'homme, la ministre de la Justice du Luxembourg, Sam Tanson, la secrétaire d'État à la Justice et à la Sécurité des Pays-Bas, Ankie Broekers-Knol ( représentée par S.E.M. l' ambassadeur néerlandais, Han-Maurits Schaapveld)  et le min... Lire plus

actualités liées