Nouvelles

< Retour

Le Conseil néerlando-flamand de l’Escaut donne voix au chapitre aux parties concernées

15-04-2014 22


Les Pays-Bas et la Flandre ont institué aujourd’hui le Schelderaad Conseil de l’Escaut) comme organe officiel de concertation pour la gestion de l’estuaire de l’Escaut. Grâce à ce forum, les autorités, les ports de l’Escaut, les employeurs et les organisations agricoles et environnementales peuvent prendre une part active aux décisions futures qui seront prises dans ce domaine. La ministre néerlandaise  Schultz van Haegen (Infrastructure et Environnement) et la ministre flamande Crevits (Mobilité et Travaux publics) ont signé ce matin l’acte instituant ce Conseil.

 

Plan supérieur

Schelderaad.jpg

Le Conseil de l’Escaut, le nouvel organe consultatif de la Commission néerlando-flamande de l’Escaut (VNSC), a tenu aujourd’hui sa première réunion. La Ministre Schultz: « Les Pays-Bas et la Flandre travaillent depuis longtemps déjà main dans la main pour assurer la sécurité et la fluidité de la navigation, la protection contre les crues, la conservation et le développement de la nature et un accès aisé aux ports de l’Escaut. Coopérer est un verbe. Avec le Conseil de l’Escaut, composé de personnes qui collaborent activement à la recherche d’opportunités et de solutions, nous élevons la coopération à un plan supérieur. »

La Ministre Crevits: « Avec le Schelderaad, la Flandre et les Pays-Bas veulent s’assurer d’un soutien important face aux développements futurs. L’accessibilité des ports, la construction de l’écluse maritime de Terneuzen, la protection de la côte grâce aux Baies flamandes, les mesures contre les inondations et le développement de la nature sont des dossiers importants. C’est ensemble que la Flandre et les Pays-Bas les prendront à bras le corps et ils comptent sur toutes les autorités locales et les organisations sociales pour œuvrer de concert à une gestion durable de l’estuaire de l’Escaut.

Pour garantir l’indépendance, la présidence et le secrétariat du Conseil de l’Escaut ont été confiés au Secrétariat général de l’Union Benelux. Le président est Luc Willems, secrétaire général adjoint du Benelux.

 

Un équilibre à trouver entre sécurité, écologie et économie

Il est indispensable de pouvoir compter sur un large soutien de la collectivité et des autorités pour pouvoir développer le caractère unique et les opportunités économiques de l’embouchure de l’Escaut. Un Agenda du futur a été élaboré, qui détaille les défis à relever dans le futur. Cet agenda vise à optimiser l’équilibre à trouver entre les aspects liés au climat, à la sécurité et à l’écologie et le dynamisme économique vital dans l’estuaire. Ainsi, le programme de recherche prévu dans l’agenda pour le futur entend analyser, entre autres, l’impact de mesures telles que l’aménagement ou l’extension des hauts-fonds sur l’atténuation du marnage. Ce programme présente aussi des opportunités pour renforcer la sécurité, la nature et l’accessibilité.

 

Photo: @Anita Eijlers, VNSC

Actualité

Les pays du Benelux entament un processus de consultation autour d’un plan pluriannuel : "Déterminer...

25 févr. 2020 82

Lors du lancement de la présidence néerlandaise du Benelux, avec le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Stef Blok, le coup d'envoi officiel a été donné à une large consultation sur le plan pluriannuel du Benelux. Grâce à une plateforme de participation en ligne, chacun pe... Lire plus

Plan annuel Benelux 2020 : le bien-être des citoyens et des entrepreneurs au centre des préoccupati...

25 févr. 2020 26

Le Benelux veut jouer pleinement son rôle de laboratoire pour l'UE en 2020, comme dans le domaine du changement climatique et de la transition numérique, a déclaré le secrétaire général Alain de Muyser lors du coup d'envoi officiel de la présidence néerlandaise à Bruxelles par le m... Lire plus

Action transfrontalière Etoile

09 févr. 2020 73

Du jeudi 6 février au dimanche 9 février, les services de police et de douane des Pays-Bas, du Luxembourg, de France et de Belgique ont organisé conjointement une action transfrontalière contre le trafic de drogue et le tourisme de la drogue. Parmi les 1 925 personnes contrôlées, 2... Lire plus

actualités liées